•  

     

     

     

     

     

    l'Ange du Portugal 

     

     

    L'Ange de Fatima

    En 1916, un Ange apparaît à trois jeunes enfants, bergers à Fatima.

     

     

    Première apparition : je suis l’Ange de la paix

     

    Cela faisait un certain temps que nous étions en train de jouer, lorsqu'un vent assez fort secoua les arbres et nous fit lever les yeux pour voir ce qui se passait, car la journée était belle.

    Nous vîmes alors, au-dessus des oliviers, et se dirigeant vers nous, la même figure dont j'ai déjà parlé. Jacinthe et François ne l'avaient jamais vu et je ne leur en avais jamais parlé. Au fur et à mesure qu'elle s’approchait, nous distinguions mieux ses traits. Elle avait l'apparence d'un jeune homme de 14 ou 15 ans, plus blanc que la neige, que le soleil rendait transparent comme s'il était en cristal, est d'une grande beauté.

    Nous étions surpris, et à demi absorbés. Nous ne disions mot. En arrivant près de nous, l'Ange nous dit :

    « Ne craignez pas ! Je suis l’Ange de la paix. Priez avec moi ! »

    Et, s'agenouillant à terre, il courba le front jusqu'au sol. Poussés par un mouvement surnaturel, nous l’imitâmes et il nous répéta les paroles que nous lui entendions prononcer :

    « Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime. Je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n’espèrent pas, qui ne vous aiment pas. »

    Après avoir répété cette prière trois fois, il se releva et nous dit :

    « Priez ainsi. Les Cœurs de Jésus et de Marie sont attentifs à la voix de vos supplications. »

    Et il disparut.

     

     

     

    Clic pour vérifier

     

     

     

     

     

     

    Deuxième apparition : l'Ange du Portugal.

     

    La seconde apparition a dû avoir lieu au cœur de l'été, pendant les jours de grande chaleur, alors que nous revenions avec le troupeau au milieu de la matinée, pour le sortir de nouveau sur le soir seulement. Nous passions alors les heures de la sieste à l'ombre des arbres qui entouraient le puits déjà plusieurs fois mentionné.

    Nous étions en train de jouer sur le puits. Soudain, nous vîmes le même Ange près de nous.

    « Que faites-vous ? Priez, priez beaucoup ! Les Saints Cœurs de Jésus et de Marie ont sur vous des dessins de miséricorde. Offrez sans cesse au Très Haut des prières et des sacrifices. »

    Comment devons-nous sacrifier ? Demandai-je.

    « De tout ce que vous pourrez, offrez à Dieu un sacrifice en acte de réparation pour les péchés par lequel Il est offensé, et de supplications pour la conversion des pêcheurs.

    De cette manière, vous attirerez la paix sur notre patrie. Je suis son Ange gardien, l'Ange du Portugal.

    Surtout acceptez et supportez avec soumission les souffrances que le Seigneur vous enverra. »

     

     

     

    Clic pour vérifier

     

     

     

     

    Troisième apparition l'Ange de l'Eucharistie

     

     

     

    La troisième apparition a dû avoir lieu en octobre, ou en fin septembre, parce que nous n'allions déjà plus passer les heures de la sieste à la maison.

     

    Après avoir pris notre repas, nous nous mîmes d'accord pour aller prier à la grotte qui est située de l'autre côté de la colline. Nous fîmes pour cela un détour sur la pente de cette colline, et il nous fallut escalader quelques rochers qui se trouvaient en haut de la « Prègeira » Les brebis réussirent à passer, avec une certaine difficulté.

    Dès que nous fûmes arrivés, nous mettant à genoux, le visage contre terre nous nous sommes mis à répéter la prière de l'Ange : « mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère je vous aime, etc. »

    Je ne sais combien de fois nous avions répété cette prière lorsque nous vîmes briller au-dessus de nous une lumière inconnue. Nous nous sommes relevés pour voir ce qui se passait, et nous avons revu l'Ange qui tenait dans sa main gauche un calice, sur lequel était suspendue une Hostie de laquelle tombaient quelques gouttes de sang dans le calice.

    Laissant le calice et l’Hostie suspendus en l'air, il se prosterna près de nous jusqu'à terre et répéta trois fois cette prière :

    « Très Sainte Trinité, Père, Fils et Saint Esprit, je vous adore profondément, et je vous offre le très précieux Corps, Sang, Ame et Divinité de Jésus-Christ, présent dans tous les tabernacles de la terre, en réparation des outrages, sacrilèges et indifférences par lesquels Il est Lui-même offensé. Par les mérites infinis de son très saint Cœur et du Cœur Immaculé de Marie, je vous demande la conversion des pauvres pêcheurs. »

    Puis, se relevant, Il prit de nouveau dans ses mains le calice et l’Hostie, me donna la Sainte Hostie, donna le Sang du calice Jacinthe et à François en disant même temps :

    « Prenez et buvez le Corps et le Sang de Jésus-Christ, horriblement outragé par les hommes ingrats. Réparez leurs crimes et consolez votre Dieu. »

    Il se prosterna de nouveau jusqu'à terre répéta avec nous encore trois fois la même prière : « Très Sainte Trinité, etc. » puis il disparut.

     

     

     

     

     

    Clic pour vérifier

     

     

    « Histoires d'AngesDu 2 au 6 Juillet »